Futur Digital

Création de site Web de A à Z

Le rapport de Harris Interactive sur la tendance d’utilisation des applications mobiles

Les offres d’appareils mobiles se sont largement multipliées et, avec elle, l’usage des applications mobiles auprès d’un nombre d’utilisateurs toujours plus important. Pour dégager une tendance d’utilisation de ces applications sur smartphone et apprécier les différences, depuis son rapport de fin 2012, la société Harris Interactive revient avec une nouvelle étude portant sur le comportement de 1000 individus d’une tranche d’âge à partir de 15 ans. Dans ce billet, Futur Digital reprend les statistiques les plus marquantes du rapport.

La plus grosse part d’audience qui exploite le plus les applications mobiles demeure masculine et vieillit crescendo. C’est sans doute ce qui a fait que le résultat le plus intéressant de l’étude soit celui d’une fréquence d’installation et désinstallation en perpétuelle décroissance. On dirait que les mobinautes commencent à accorder à une application plus de temps et ne s’empressent pas de la virer pour l’unique envie d’en essayer d’autres comme c’était encore le cas il y a plus d’une année. 11 applications restent sollicitées pendant pendant environ 7 jours et 12 applications ne sont dorénavant jamais consultées contre 10 fin 2012.

La tranche d’utilisateurs installant au moins une nouvelle application chaque semaine a diminué de 7%.  Elle était d’environ 22% au dernier trimestre de l’année 2012. Pareil, les profils qui faisaient plus souvent le ménage en désinstallant au moins une application par mois sont désormais moins nombreux : 41% alors qu’ils faisaient 44%. Même l’intérêt pour le suivi hebdomadaire des stores des applications a légèrement baissé, presque 33% contre 37%.

Un autre constat, relevé par Harris Interactive, est l’autorisation en constante élévation des applications sollicitant l’accès aux données de localisation. Elle en comptait 27%, la valeur est aujourd’hui de 29%. Elle précisait, pour finir, que Android règne encore en roi sur le marché des systèmes d’exploitation avec 60 %,  suivi de iOS installé sur 29% des mobiles et, en dernier avec 8%, le Windows Phone. Nous soulevions, lors d’un précédent article de Futur Digital, la sortie de la version 8.1 du Windows Phone prévue le mois prochain et, apparemment, elle a du pain sur la planche.

Pour Futur Digital, c’est un meilleur soin des applications mobiles qui se profile à l’horizon si une société compte fidéliser ses utilisateurs et ne pas compter sur le seul facteur que quelques uns soient tentés d’en découvrir de nouvelles.

Comments are currently closed.