Futur Digital

Création de site Web de A à Z

L’imprimante à jet d’eau débarque !

A l’ère du tout numérique, le support papier est de moins en moins utilisé, ce qui est quelque part solidaire des programmes de protection de l’environnement. Il n’en demeure pas moins alarmant qu’environ 40 % des documents imprimés en entreprise, tout au moins pour des directives à l’éclair passées entre employés, ne sont utilisés que le temps d’une seule lecture. Futur Digital, animée par sa responsabilité et son engagement envers l’environnement, partage avec vous une nouvelle à même de susciter quelques soulagements.

Une équipe de chercheurs chinois s’est penchée sur cette problématique et a fini par mettre au point un procédé d’impression qui, au lieu du jet d’encre, investit plutôt de l’eau, l’un des ingrédients les plus favorables au recyclage. Mais ce n’est pas tout, car l’avantage de l’invention consiste en un support papier spécial plusieurs fois réutilisable. Voici une petite explication du concept selon Futur Digital.

Le vif du procédé met en scène une couche de réactif coloré (oxazolidine) déposée sur un filtre papier classique. La couche du réactif coloré est soutenue par deux couches de polymères qui la protègent de l’humidité ambiante et évite tout contact avec la peau. Le tour est joué, une cartouche d’eau placées dans une imprimante classique offre un texte parfaitement lisible même en petits caractères (jusqu’à 10,5 points). Les pigments dévoilent leur couleur au contact de l’eau.

Le résultat pour une utilisation temporaire est surprenant. L’impression est consultable pendant environ 22 heures selon les essais réalisés dans les laboratoires dans une température inférieure 35° C et un taux d’humidité entre 20% et 80%. Une durée suffisamment longue pour une utilisation temporaire. L’impression prend une seconde dès que le papier spécial entre en contact avec l’eau ; elle peut être effacée rapidement, en moins 30 secondes, sous une température de 70° C.

Le coût de l’emploi de ce procédé, surtout au bout de 50 réutilisations du même papier, s’avère beaucoup moins important que celui d’une impression à jet d’encre. Il reste néanmoins un autre défi pour l’équipe chinoise de passer à une impression polychrome, car pour le moment le résultat demeure monochrome même si on a déjà réussi à produire quatre types de couleurs (bleu, magenta, jaune et violet). Futur Digital maintient la curiosité puisse la recherche donner bientôt sur des résultats encore plus surprenants.

Comments are currently closed.