Futur Digital

Création de site Web de A à Z

Création de site internet : l’utilité du cahier des charges

La présence sur Internet est vitale pour pouvoir communiquer. Cette présence s’affirme notamment par l’existence d’un site internet dédié à son entreprise, son commerce, ses services… Mais s’il est évidemment plus simple de le créer soi-même, faire confiance à un professionnel sera la garantie d’une mise en place plus efficiente. Lorsqu’on fait appel à une agence web pour créer son site internet, il est important de passer par l’étape de la rédaction du cahier des charges. C’est ce document qui servira de plan de travail au prestataire pour mener à bien sa mission.

Le cahier des charges un guide de travail

Très courant dans divers milieux professionnels, le cahier des charges est tout aussi important dans la création d’un site internet. Il permet de formaliser le projet et de regrouper les informations nécessaires.

Le cahier des charges contient non seulement les informations sur les objectifs à atteindre, mais aussi tout ce qui concerne les contraintes techniques, esthétiques et fonctionnelles du futur site web.

La mise à l’écrit des différents besoins permet d’obtenir des offres commerciales et rend plus simple la comparaison des différents devis.

Le prestataire, pour sa part, aura une idée précise et détaillée de ce que son client veut. Dans l’idéal, un bon cahier des charges ne doit pas trop freiner l’esprit créatif du prestataire. En effet, il vaut mieux toujours laisser parler l’inspiration de l’agence.

Pour établir ce document, un travail en amont est évidemment nécessaire. Il faut aussi savoir se mettre à la place des futurs internautes qui visiteront le site pour anticiper leurs besoins. Cela passe par différentes questions à se poser.

Les questions à se poser pour dresser un bon cahier des charges

Créer un site internet ne doit pas se faire sur de vagues précisions. Pour cela, il est important de se poser les bonnes questions afin d’être sûr que le site convienne au futur internaute.

Parmi les principaux critères, 5 questions doivent trouver une réponse :

1/ Dans un premier temps, il faut savoir à quoi va servir le site. Cette phase préalable où on détaillera point par point les besoins et les attentes permettra au prestataire de comprendre exactement les attentes du client.

2/ Pour ceux qui désirent simplement la refonte d’un site internet déjà existant, la liste des points faibles et des points forts permettra de l’établir.

3/ Avant de se lancer dans la rédaction de son cahier des charges, il est aussi important de se fixer des objectifs. Le nouveau site internet doit avoir pour but de changer ou de créer une nouvelle identité visuelle, d’attirer davantage de visiteurs, d’améliorer le taux de transformation des formulaires de contact ou de demande de devis ou encore de constituer une meilleure vitrine pour vendre ses produits en ligne.

4/ Pour établir son cahier des charges, il faut aussi savoir identifier ses principaux concurrents. En s’inspirant de leurs sites, on pourra voir quelles sont les bonnes et les mauvaises pratiques.

En parallèle, un budget devra être fixé afin d’identifier les possibilités sur lesquelles le prestataire peut s’accorder ou d’imaginer des méthodes qui permettront de se démarquer de la concurrence.

5/ Et enfin, la dernière question primordiale concerne la partie technique. Il s’agit notamment de détails comme l’administration qui englobe la mise à jour des contenus ou leur modification.

Notons que cette tâche peut être confiée au prestataire, en sachant qu’il faut évaluer au préalable le coût de cette intervention supplémentaire qui peut représenter un montant assez élevé.

Le contenu du cahier des charges

Une fois les conditions préalables remplies, il s’agira par la suite de préciser comment le site internet sera conçu non seulement dans sa partie graphique, mais aussi rédactionnelle.

Au niveau du contenu du site internet, le cahier des charges doit préciser si le site intègre des images, des photos, des vidéos…il faut aussi définir l’identité visuelle de l’entreprise. Chacun de ces éléments fera l’objet d’une estimation individuelle non seulement au niveau financier, mais aussi technique. La partie « contenu du site » prend également en compte le contenu texte ou rédactionnel ainsi que les couleurs, l’ambiance et le design.

D’autres éléments vont aussi s’ajouter au contenu du cahier des charges. Il s’agit notamment de questions plus techniques comme l’estimation du volume du contenu, l’hébergement, le nom de domaine, ainsi que les adresses mail qui seront liées au site.

L’optimisation du site dans une stratégie de marketing digital

Un site internet est destiné soit à se faire connaître, soit à augmenter le nombre de ses ventes. On parle de référencement pour avoir une bonne visibilité sur les moteurs de recherche. Certains prestataires peuvent ainsi optimiser un site internet pour faire partie de la première page de recherche d’un moteur comme Google par exemple.

Et enfin des questions d’ordre plus technique peuvent apparaître dans le cahier des charges. Il s’agit par exemple d’informations comme la personne chargée de la mise à jour du site, des principales caractéristiques techniques ou encore des statistiques de connexion qui vont permettre de suivre le flux de visiteurs.

Le cahier des charges peut également intégrer des parties comme les options de développement et le livrable, ce qui concerne par exemple des éléments comme l’arborescence du site, le planning de réalisation, les fichiers informatiques, un cahier des charges décrivant le site, son fonctionnement et son hébergement, les langages informatiques utilisés, la liste des navigateurs compatibles ou encore les copies d’écran des déclarations annuaires. Quant aux options de développement, il peut s’agir d’un développement bilingue ou de l’intégration d’un module de paiement.

Vous souhaitez créer un site internet ou établir un cahier des charges ? Faites-vous aider par un professionnel comme Futur Digital.

, , ,

Comments are currently closed.