Futur Digital

Création de site Web de A à Z

6 erreurs à connaître sur le duplicate content en interne

Le duplicate content interne peut être le résultat de la volonté de l’entreprise de fournir une meilleure indexation à ses pages ou d’une faute du webmaster. Quoiqu’il en soit, cela peut entraîner des effets particulièrement néfastes sur le référencement et doit être corrigé dans les plus brefs délais.

Voici les 6 erreurs les plus courantes qui entraînent des contenus dupliqués et leurs solutions.

Des contenus similaires dans les fiches produits

Chez les e-commerçants, il n’est pas rare qu’un même produit se décline en différentes couleurs. Dans le but de fournir une description à chacune des variantes, certains webmasters optent pour un même texte et opèrent de légers changements, en fonction de la couleur. Sans le savoir, ils réalisent des contenus dupliqués et peuvent compromettre grandement la vente des articles en réduisant considérablement leur visibilité sur les SERPs.

Pour éviter les pénalisations causées par ce type de duplicate content, il est conseillé d’avoir une seule fiche produit, dont les variantes vont être générées par le CMS qui peut mettre à la disposition des internautes des listes déroulantes, des icônes ou des cases à cocher.

L’URL canonique peut également être une excellente solution pour éviter les problèmes de visibilité, il permet d’indiquer à Google que certaines pages comportent des contenus identiques.

Pour que les fiches produits puissent participer davantage à l’optimisation du référencement d’une e-boutique, il est recommandé de rédiger des textes différents.

Les PDF indexés

A l’instar des images, les PDF peuvent aider dans les opérations SEO d’une plate-forme. Toutefois, ils peuvent également générer des contenus dupliqués si le webmaster manque de vigilance.

En créant une page à partir d’un texte au format PDF présent sur son site, il peut mettre en place deux contenus similaires. En effet, si le fichier peut être sélectionné, les robots de Google peuvent l’analyser et détecter de grandes similarités entre son contenu et celui de la page nouvellement créée.

Pour rectifier l’erreur, il suffit d’empêcher l’indexation des PDF avec le fichier robots.txt. Cette technique peut être très efficace si les contenus qui adoptent ce type de format sont rassemblés dans un répertoire spécifique de la plate-forme.

S’il est impossible d’inclure la balise meta robots noindex, il est préférable de choisir l’entête X-robots-tag qui permet de mettre une balise noindex au niveau de l’en-tête http.

Les Different URL Same Text

Les DUST, ou Different URL Same Text, sont des erreurs assez fréquentes qui peuvent réduire énormément la visibilité d’un site. Ils désignent des pages similaires possédant différentes URL et sont faciles à réparer.

Pour éliminer les DUST, il faut déterminer l’URL à conserver et appliquer une redirection 301 sur les autres URL comportant le contenu dupliqué. Pour ne pas altérer l’efficacité des opérations SEO du site, il est fortement conseillé de garder l’URL de la page qui reçoit le plus grand nombre de liens externes.

Outre la mise en place de la redirection 301, il est important de vérifier les éventuels doublons de balise Title en accédant à la Search Console de Google. Cette méthode va permettre aux robots du moteur de recherche de bien distinguer les contenus de chaque page.

Indexer différents noms de domaine

Une entreprise peut décider d’acquérir les noms de domaines les plus proches de son domaine principal pour diverses raisons : empêcher l’achat des noms par d’autres, ou permettre aux internautes d’accéder au site principal malgré des erreurs au niveau des extensions (.com, .fr), etc.

Dans certains cas, cette technique peut provoquer des problèmes de duplicate content plus ou moins graves puisque le site est indexé à de nombreuses reprises par les robots de Google, avec les mêmes contenus et des noms de domaine différents.

Pour éviter d’altérer sa visibilité sur les SERPs, l’idéal est de mettre en place les redirections appropriées. Il est indispensable de rediriger en 301 les domaines secondaires vers le domaine principal et de vérifier qu’aucun contenu de la  plate-forme ne soit analysé à de nombreuses reprises par les robots.

Les oublis lors de la migration vers HTTPS

Google encourage les sites web à migrer vers HTTPS depuis quelques années. Si les effets de cette opération sur le référencement sont encore difficiles à déceler, la mise en lumière des sites non-sécurisés sur Google Chrome pourrait avoir pour conséquence une forte augmentation du taux de rebond sur les plate-formes qui n’ont pas encore procédé à une migration.

Cependant, il faut noter qu’un passage en HTTPS mal géré peut créer des duplicate content, puisqu’en conservant la version HTTP les webmasters mettent en ligne deux sites qui proposent des contenus parfaitement similaires.

Pour ne pas altérer la visibilité de son site, une redirection vers HTTPS doit être réalisée directement après la migration.

A titre d’information, en raison d’un problème de serveur, une plate-forme peut être accessible en version sécurisée sans que l’entreprise ne s’en aperçoive. Pour détecter cette erreur, il est envisageable de lancer la requête suivante : nomdusite.com inurl :https.

L’indexation des URL mobiles en desktop

Suite au mobilegeddon, le développement d’un site mobile a été une des grandes opérations effectuée par de nombreuses plate-formes. Cependant, malgré leur volonté de se plier aux exigences de la firme de Mountain View, un certain nombre d’entre elles peinent à trouver une place sur la première page des SERPs.

Souvent, la raison de ce manque de visibilité réside au niveau de l’indexation des URL mobiles en desktop. Cette erreur entraîne des duplications de contenus importantes dans la mesure où les textes et les images sur les versions desktop et mobile sont similaires.

L’utilisation de l’URL canonique reste la solution la mieux adaptée pour réparer les problèmes engendrés par ce manque de vigilance. Il faut s’assurer que l’équivalent de chaque URL mobile sur ordinateur soit bien spécifié.

Il est important de noter qu’après chaque opération de redirection et à chaque utilisation de l’URL canonique il faut mettre le site à jour pour que les changements soient réellement appliqués. Un oubli peut faire perdurer les impacts sur le référencement.

Vous projetez de lancer vos activités sur le web ? Faites appel à un professionnel comme Futur Digital pour éviter d’omettre certains détails qui peuvent affecter gravement votre référencement et compromettre votre réussite sur le web.

, , ,

Comments are currently closed.